THOMAS MARCHAND

Municipal à Coppet

ENGAGÉ POUR LA QUALITÉ DE VIE

Très ancré et très attaché à Coppet depuis plus de 25 ans, j'ai pu au fil des ans, à travers mes rencontres et mes expériences associatives ou politiques, mesurer la chance que nous avons de vivre à Coppet. Dynamique avec une offre festive, culturelle et commerciale importante, riche d'un patrimoine historique unique et idéalement situé, Coppet est un village vivant. 

Pour avoir une ligne directrice de politique générale cohérente, je m'engage à défendre toutes les décisions qui iront dans le sens de la préservation ou de l'augmentation de la qualité de vie à Coppet. Ceci impliquant par exemple le soutien sans faille aux associations locales et aux projets qui créent du lien dans le village, la préservation du bourg et de ses environs ou encore un développement maîtrisé du village.

ENGAGÉ POUR UNE GESTION ÉQUILIBRÉE

Si les prévisions se confirment, la commune, pour faire face à un système péréquatif déséquilibré, va au-devant d'une période financièrement difficile. La cause étant connue, le seul levier pour y remédier est, à mon avis, le soutien et la participation active aux actions collectives (région, associations des communes, association de Syndics ...) menées auprès du canton pour corriger au plus vite la formule de répartition. Il me semble que cette stratégie commune de négociation, dans la culture helvétique, serait la plus constructive et efficace. Toutefois, dans l’intervalle, je m’engage à appréhender l'ensemble des dossiers avec la rigueur nécessaire à la situation. ​

ENGAGÉ POUR L’ENVIRONNEMENT

La commune conduit déjà une politique environnementale importante (projet du chauffage à distance des Rojalets ou de l'équipement électrique de la voirie). Il me semble pourtant qu'il serait important de donner un signal plus fort en créant une commission environnementale permanente, qui serait amenée à étudier l'ensemble des préavis sous un angle uniquement écologique.      

ENGAGÉ AVEC DES COMPÉTENCES SPÉCIFIQUES

La municipalité a décidé pour cette élection de ne pas changer la répartition des dicastères. Les domaines principaux que le(a) prochain(e) municipal(e) va devoir gérer seront donc « la communication », « le tourisme », « la culture », « les associations locales » et « les commerçants ». Mon parcours professionnel dans la communication (Publium SA) et le tourisme (Destinations.ch), mon parcours associatif (Château en Scène), ainsi que mon parcours politique (Conseil communal, Région de Nyon et NRT) m’ont spécialement préparé à appréhender ce type de problématiques. Je suis donc confiant de disposer des compétences spécifiques et du savoir-faire nécessaire à la réalisation, dans les meilleures conditions, des tâches qui seront celles du(de la) futur(e) municipal(e).

IMG_0366.jpg

EXPÉRIENCE...